Blog

  • "Le Clown : une humanité dilatée" de Jean-Luc Bosc

    « Le Clown : une humanité dilatée »

    De Jean-Luc Bosc, metteur en scène et comédien de la Cie Le Voyageur Debout, clown de théâtre avec « Félix »…

    Extraits de l’article paru dans le N°17 de Culture Clown.

     

    « Le Clown ne serait-il donc que cela ? Quelqu’un comme vous et moi, homme, femme, jeune, vieux, petit, grand, d’un naturel rêveur ou cartésien, plutôt docile ou colérique… mais unique, avec un nom ou un prénom comme vous, comme moi, avec un nez rouge en plus ?

    Un Nez rouge magique qui inviterait le comédien à s’abandonner, à installer en lui une vacuité physique, émotionnelle, mentale, une vacuité intérieure sans limite afin de l’offrir à un petit personnage comme vous et moi. Dans  toute cette place trouvée l’humanité peut alors se dilater jusqu’au délire, jusqu’au rire, jusqu’aux larmes.

    Une humanité dilatée, voilà sans doute la nature de ce personnage. Une humanité qui peut se déployer tant et tant qu’elle illumine, qu’elle dévoile au grand jour toutes nos forces et toutes nos faiblesses au monde, à nous…

    Avec beaucoup de douceur et souvent par le rire,  il nous propose de nous observer et sans gravité nous invite à grandir, tout simplement, que nous soyons le clown ou celui qui le regarde, afin d’honorer la vie qui nous est confiée.

    Il nous rappelle enfin, que même si nous préférons l’oublier, nous sommes le seul, l’unique, l’irremplaçable ! »